Home

Artistes : Tancrède Agostini • Pierre Casas • Elisa Colette Chéradame • Eunbi Cho • Léo Fourdrinier • Anastasia Gladkova • Justine Haelters • Jung Huh • Kyungmin Lee • Leticia Martìnez Pérez  / Période : mars/avril 2018 / Lieu : Abbaye aux dames, Caen / Commissariat : Jean-Christophe Arcos  / Production : ESAM Caen/Cherbourg

 

A partir du 15 mars, la Région Normandie accueille à l’Abbaye aux Dames les félicité•e•s 2017 de l’ESAM Caen/Cherbourg.

L’exposition se présente comme un panorama.
Elle propose un point de vue sur une scène artistique réunie, peut-être une dernière fois, dans la maison où elle a grandi.
En un sens, il s’agit d’un moment où, après les initiations, l’émancipation se célèbre et où la maturité se révèle.
Les dix artistes présenté•e•s manifestent ici l’acuité de leurs perceptions et de leurs formes : par la sculpture, le film, la peinture, la performance, chacun•e témoigne avec générosité et finesse d’une inscription au monde attentivement construite.
Pour apprécier dans son ensemble ce paysage pluriel de démarches et de pratiques, il faut prendre un peu de hauteur, s’élever pour considérer celles et ceux qui ont été élevé•e•s, et qui maintenant s’apprêtent à tutoyer les sommets.

Cela demande un peu d’effort : gravir un semblant de montagne, pénétrer des enceintes, courber son imagination jusqu’à découvrir, derrière ce qui se présente au regard, le scénario qui trame chacune des oeuvres. Les visiteurs ne sont soumis qu’à une chose : leur propre choix d’aller plus loin.
En un sens, l’exposition les renvoie à leur responsabilité de poursuivre, avec ces artistes de bonne compagnie, leur ascension du bel aujourd’hui, dans cet écrin des beautés passées qu’est l’Abbaye aux Dames.

Dans ce contexte patrimonial où l’histoire se peuple de héros et d’héroïnes, de mythes et d’énigmes, les artistes ont cherché à créer, à l’adresse des visiteurs, une chaîne de fictions.
Jouant sur le hors champ (Justine Haelters) ou sur des recadrages générant des ruptures narratives (Tancrède Agostini), propageant des objets comme on colporterait une rumeur (Eunbi Cho et Jung Huh), déposant aux côtés de la reine Mathilde des restes anonymes (Léo Fourdrinier), ouvrant une faille spatio-temporelle dans les deux espaces d’exposition (Pierre Casas), mettant en scène une Passion de carnaval (Leticia Martìnez Pérez), soulignant les accords et désaccords entre individus numériques (Elisa Legrain), translatant la mémoire intime du passé (Kyungmin Lee) ou plongeant dans l’indicible de la confession (Anastasia Gladkova), les artistes s’aventurent sur de troublants chemins de crête.

Dans ces voies escarpées, le commissaire se borne à prendre en charge la logistique de l’expédition.
Les artistes comme les visiteurs ont ainsi une entière liberté dans les décisions qui orientent leurs approches. Il ne s’agit plus de guider ni de faire école : à l’image des principes qui permirent la fondation du Black Mountain College1 par John Andrew Rice, chaque participant•e contribue à parfaire l’exposition, «dans une sorte de désordre aidé»2.

 

1. Créé en 1933 au cœur du massif des Appalaches dans le contexte de la grande dépression, le Black Mountain College a été le théâtre d’une expérience sans précédent sur le plan artistique, éducatif et politique. Plate-forme pour les pratiques artistiques d’avant-garde, il a considérablement marqué l’histoire de l’art du 20e siècle et accueilli les enseignements d’anciens du Bauhaus comme Josef et Anni Albers, Marcel Breuer ou Walter Gropius, ainsi que des artistes de touters disciplines et des théoriciens américains majeurs, tels John Cage, Merce Cunningham, Robert Rauschenberg, Buckminster Fuller, Clement Greenberg, Cy Twombly, avant de fermer définitivement en 1957.
2. Tiré d’Eric Giraud, «Des faits du BMC : lieux, contextes et administration du Black Mountain College», in Jean-Pierre Cometti (dir.), Black Mountain College : art, démocratie, utopie, Presses universitaires de Rennes & Centre international de la poésie de Marseille, 2014

~~~~~~

 

 

~~~~~~

Sans titre-3

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s